Trigger Points

Les "Trigger Points" (ou points gâchettes) sont des points douloureux (zones d'irritabilité) à la palpation et qui se présentent sous la forme de nodules de fascia (membrane conjonctive qui enveloppe les muscles et d'autres organes) indurés.

L'existence des "Trigger Points" a été démontrée pour la première fois de manière scientifique par le Dr Janet Travell.

Ces points douloureux sont le résultat d'un "dysfonctionnement musculaire" (le muscle est déformé par une pression, un étirement, une contracture). Ils sont provoqués par de multiples raisons:

  • Position assise trop longue,
  • Suite d'un accident, d'une chute,
  • Mauvaises postures,
  • D'inactivité,
  • De gestes répétitifs, faux mouvement,
  • D'une maladie,
  • De stress, trouble du sommeil...


Les conséquences ?

  • Faiblesses des articulations, perte de force,
  • Douleurs cervicales,
  • Céphalées,
  • Lombalgies,
  • Sciatiques,
  • Épicondylites (douleur du coude),
  • Syndrome de tunnel carpien,
  • Nausées et étourdissements...


Plusieurs "Trigger Points" :

Les points gâchettes sont absents d'un muscle sain, cependant, lors d'un dysfonctionnement musculaire, il existe 3 types de trigger points :

  • Les points actifs : (Très douloureux à la palpation) Ils sont responsables de douleurs référées et peuvent entraîner une réduction de la mobilité et affecter toutes nos activités.
  • Les points passifs ou latents : (Moins douloureux à la palpation) Ils sont associés à des restrictions de mouvements mineurs. Ils passent inaperçus au quotidien car ils n'occasionnent pas de douleurs conscientes. Malgré tout, ils peuvent devenir actifs après un stress, un étirement excessif...
  • Les points primaires et secondaires: Ils peuvent être actifs ou passifs. Les primaires résultent d'une blessure physique ou d'une irritation locale causée par un déplacement articulaire ou vertébral mineur. Ils peuvent entraîner la douleur vers d'autres muscles et finir par produire un ou plusieurs trigger points secondaires. Les secondaires se développent à cause des douleurs référées par un trigger point actif.


Comment se passe une séance ?

La meilleure des méthodes reste encore le massage profond des tissus.

Dans un 1er temps, je repère les points actifs de déclenchement à la douleur (Tests précis). Puis une fois localisés, j'applique une forte pression sur chaque point. La pression se fait en profondeur et peut-être répétée. En fin de séance, des étirements sont effectués.